Trouver mon parcours Trouver mon parcours

Schéma Directeur Cyclable

Le Schéma Directeur Cyclable pour la Wallonie est composé des données suivantes :

  • Les pôles principaux de Wallonie et des régions limitrophes ;
  • Les liaisons cyclables entre pôles ;
  • Les voiries régionales à haut potentiel cyclable.

Ce Schéma est un outil destiné à aider les gestionnaires de voiries et les spécialistes de la mobilité dans leurs réflexions de prise en compte des besoins des cyclistes. Il se traduit sous la forme d’une cartographie qui désigne les voiries à haut potentiel cyclable :

Il n’a pas pour objectif de définir précisément les infrastructures cyclables à prévoir, mais bien de relever les zones qui nécessitent une réelle prise en compte des besoins des cyclistes. Il s’agit avant tout de savoir où intervenir, et non comment intervenir.

Le potentiel cyclable élevé d'une voirie n’est pas déterminé en fonction de son état actuel, mais bien de son niveau d’attractivité potentiel pour le cycliste quotidien et de loisir. Ainsi, l'information relative à la sécurité et la praticabilité des liaisons cyclables entre pôles est issue d'une première étude datant de 2010. Elle n'a pas été mise à jour. Ces liaisons ne sont donc pas nécessairement praticables et opérationnelles sur le terrain.

Ce schéma se veut évolutif, d'une part en tenant compte des itinéraires et des besoins des acteurs locaux et, d'autre part, en fonction des opportunités d'aménagement qui se présenteront à l'avenir.

Le Schéma Directeur Cyclable pour la Wallonie a été élaboré lors de deux études :

  • La première, élaborée en 2009 et 2010, a eu pour objectif de déterminer les pôles et les liaisons cyclables entre ceux-ci. Voir le résumé de cette première étude.
  • La seconde, élaborée en 2013 et 2014, a visé à identifier les voiries régionales à haut potentiel cyclable, complémentaires aux liaisons entre pôles.

Le Schéma Directeur Cyclable pour la Wallonie a également fait l'objet d'une mise à jour courant 2019, en appliquant les principes suivants :

  • Une orientation mobilité au quotidien avec des itinéraires directs ;

  • L'ajout de tous les tronçons de voiries régionales où la concentration (densité) de population dans un rayon de 500 m est supérieure à 1000 habitants ;

  • L'ajout de tous les tronçons de voiries régionales donnant accès aux gares SNCB ;

  • Une prise en compte des Plans Communaux de Mobilité des Communes ;

  • La continuité du réseau et la cohérence du maillage ;

  • La suppression des tronçons non aménageables ;

  • La "rationnalisation" des itinéraires vélotouristiques (cohérence entre les véloroutes et les réseaux à points-noeuds existants).

Cette mise à jour est toujours en cours de validation.


frisepicto